Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
gemalto Retour

Gemalto

Date de création : 2006

Activités : Sécurité numérique

Effectif : 10 000

Site web : www.gemalto.com

Siège social : Barbara Strozzilaan 382 1083 HN Amsterdam

Gemalto développe des services sécurisés et des logiciels utilisés dans les télécommunications, les services financiers, l’identification et l’accès, les gouvernements (services citoyens en ligne), le transport et la communication « Machine à Machine ».
Ces services sont utilisés pour tout ce qui concerne la sécurité et la protection de données : mobiles, paiements sécurisés, services d’e-santé, billetteries de transports urbains, passeports.
Sa clientèle se compose de 450 opérateurs téléphoniques, plus de 3000 institutions financières et de 80 programmes gouvernementaux.
Gemalto est installée aux Pays-Bas, son stiège social est à Amsterdam. Elle compte plus de 10 000 salariés de 106 nationalités dans 43 pays différents.
Les revenus de l’entreprise s’élèvent à plus de 2 billions en 2012. Son chiffre d’affaires est de 2, 2 milliards d’euros pour la même année, soit une croissance de 9%.
Gemalto est entrée en bourse en décembre 2012.

Historique

La société Gemalto a été créée en 2006 à la suite de la fusion d’Axalto Holding N.V. et Gemplus International S.A. Axalto était une division de Schlumberger qui a commencé à concevoir des cartes à puce en 1979. La société est la première à en développer pour France Télécom et Telia. Elle continue son activité pour la téléphonie et propose sa première carte SIM en 1990 pour les mobiles. Parallèlement, dans les années 80, Schlumberger obtient un contrat avec GIE cartes bancaires pour la mise en place de cartes de paiement avec microprocesseur. Face à une croissance importante, l’entreprise créée Axalto qui regroupe ainsi les différentes activités en une seule structure. De son côté, Gemplus a commencé son activité de fournisseur de cartes téléphoniques prépayées dans les années 80, développant ainsi des relations avec les télécommunications, tout comme Schlumberger. La fusion de ces entreprises pour devenir Gemalto répond à une volonté de s’imposer comme leader mondial de la sécurité digitale. Depuis 2006, la société procède à de nombreuses acquisitions à l’internationale (Leigh Mardon à Taiwan, Namitech en Afrique du Sud, Todos en Suède par exemple).